J'aide les mamans hypersensibles depassées par leurs réactions émotionnelles
à s'apaiser, retrouver un équilibre et accompagner leurs enfants sans violences éducatives , tout en prenant en compte le neuroatypisme (TDAH, HPI...etc).

Il était une fois...

… il y a quelques années de ça, une jeune maman est entrée dans un immense bureau, la gorge nouée, tenant son petit garçon par la main. Les yeux cernés, les cheveux attachés à l’arrache, elle était l’archétype même de la mère dépassée, débordée, épuisée. 

Cette maman, c’était moi. 

Après un silence pesant de quelques secondes – qui m’a paru une éternité – le médecin m’a expliqué que les examens passés par mon fils avaient amené l’équipe pluridisciplinaire à confirmer un neuroatypisme : Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA) et Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité (TDAH). Malgré sa voix calme et son air compatissant, ces mots m’ont percutée comme deux violentes gifles, mais je suis restée figée, presque impassible. Devant mon apparente absence de réaction, il a ajouté sur un ton qui se voulait rassurant : « ne vous inquiétez pas, maintenant que c’est confirmé, vous saurez quelle direction prendre pour l’aider au mieux, et tout ira bien… »

J’étais là, plantée sur cette chaise étroite dans ce bureau froid, les yeux fixés sur mon fils qui jouait au sol, littéralement sonnée, sidérée, par ce que je venais d’entendre.

Intérieurement, mon monde s'écroulait : moi qui étais déjà épuisée par mon rôle de maman, voilà que j'avais soudainement l'impression d'être face à une montagne infranchissable.

Malgré tout, je savais que quelque soit la « direction » qu’allait prendre l’accompagnement de mon fils, je tenais à laisser de côté toute violence dite « éducative ». J’avais cerné mon fils, même avant ce diagnostic : son hypersensibilité était intense, le fait de « serrer la vis » ou avoir recours à des sanctions n’avait fait qu’éprouver et dégrader notre relation…

Retrouvez-moi ici

J'étais donc toujours déterminée à adopter une "éducation" sans violences.

Je me suis mise à dévorer des livres sur l'éducation et le neuroatypisme, à regarder des conférences, suivre des comptes de "parentalité bienveillante" (ou "positive"), tout ça dans l'espoir d'arriver à composer l'éducation idéale pour mon garçon...

Malheureusement j'avais oublié un détail crucial : Moi.

J'avais mis de côté mes émotions et occulté le simple fait qu'avant même d'être mère j'étais... humaine.

Mais la réalité m’a rattrapée. J’ai très vite constaté que même si je SAVAIS quelles sont les VEO sont à bannir, je ne tenais pas longtemps sans voir mes émotions monter d’un coup et mes automatismes reprendre le dessus. De façon récurrente, je sentais une vague de violence monter en moi au moindre conflit,  réduisant à néant tous mes efforts pour ne pas hurler, punir, menacer… J’en venais parfois à être brutale, injuste et comme déconnectée de toute empathie. Je me détestais de perdre ainsi le contrôle, de ne pas pouvoir mieux comprendre mon enfant, de ne pas pouvoir être cette mère idéale que j’avais en tête…

 

Peut-être avez-vous eu déjà ce sentiment d'échec ? Ce découragement ?

Peut-être vous reconnaissez-vous dans mes lignes, regardant votre étagère pleine de livres d'éducation avec une certaine amertume, en vous disant qu'en théorie, vous SAVEZ ce que devrait être une "bonne mère" mais qu'en pratique, ça vous paraît juste IRREALISABLE... Peut-être même que vous avez envisagé ou découvert que vous étiez vous-même neuroatypique, avec un fonctionnement qui vous est propre
et/ou une hypersensibilité hors du commun ?

Cette question a tourné et tourné des milliers de fois dans votre tête… Je le sais, je l’ai vécu !  Vous SAVEZ que les violences éducatives sont inutiles, vous SAVEZ que cela abîme la relation avec votre enfant… Pourtant, malgré tous vos efforts, vous explosez face aux comportements incompréhensibles de votre enfant. Vous vous sentez agressée, dépassée, et vous avez l’impression de basculer tout à coup dans un état de rage intense, comme prise au piège par la violence qui monte en vous. Quand le calme revient, vous êtes écrasée par un sentiment d‘impuissance et de culpabilité. Vous en venez à vous dire que « l’éducation consciente », c’est incompatible avec l’hypersensibilité et/ou le neuroatypisme !

En réalité...

  •  On PEUT accompagner un enfant de façon respectueuse sans cris, sans punitions…  Ce n’est PAS INCOMPATIBLE avec l’hypersensibilité ou le neuroatypisme (celui de votre enfant ou le vôtre !).
  • Vous faîtes de votre mieux, avec vos ressources et vos capacités : votre impulsivité ne peut pas être stoppée par la seule force de votre volonté, désactiver vos automatismes et comprendre votre fonctionnement (voire  neuroatypisme) nécessite un travail en profondeur qui demande du temps !
  • Votre enfant fait du mieux qu’il peut, en fonction de son âge et donc des capacités de son cerveau en lien avec son développement (et son éventuel neuroatypisme).
 

J’ai compris que pour offrir le meilleur accompagnement possible à mon petit garçon il fallait tout d’abord que j’accepte de m’occuper de moi, de découvrir qui j’étais réellement.
C’est ainsi qu’à 27 ans, j’ai reçu à mon tour un diagnostic de TDAH / Haut Potentiel
et cette révélation m’a permis de mieux me connaitre et comprendre mes réactions émotionnelles impulsives !

Grâce à une thérapie brève couplée à un accompagnement parental en ligne d’une grande qualité, mais aussi grâce à de nombreuses lectures et de nombreuses rencontres, j’ai fini par retrouver un véritable équilibre et me sentir en phase avec ma « parentalité atypique ». Finis les soirs (et les matins!) à finir en larmes parce que mon quotidien m’angoissait… Terminés les pétages de câble, les hurlements et la violence qui balayait tout sur son passage…

Et vous ?

Que diriez-vous de trouver enfin l’épanouissement parental que vous méritez ?
N’êtes-vous pas fatiguée de passer de livres en livres, de tester des méthodes par ci, des ateliers par là, écumer les blogs et visionner des conférences à n’en plus finir ?!

Non parce que tous ces contenus sont infiniment intéressants, on est d’accord… Mais vu la quantité astronomique, en tirer le meilleur rapidement et trouver pile ce qui convient à votre famille prendrait un temps et une énergie considérables !!!

Cette errance, je la connais. Ces recherches, je les ai faites. 
Et par-dessus le marché, j’ai complété mon expérience personnelle avec des formations enrichissantes qui m’ont permis d’acquérir les connaissances nécessaires pour être en mesure de vous offrir un accompagnement personnalisé, et vous permettre de gagner du temps en vous donnant les clés qui m’ont permis de cheminer vers un véritable apaisement émotionnel !

Alors si vous souhaitez vous aussi retrouver un apaisement émotionnel et des relations sereines avec vos enfants, tout en découvrant les forces et les richesses de votre hypersensibilité,
choisissez sans attendre le format d'accompagnement qui vous convient pour en découvrir le contenu et les tarifs !

Qui suis-je ?

Je suis Maryne, j’ai 31 ans et je suis Accompagnante en Parentalité Respectueuse, et j’accompagne les mamans hypersensibles et/ou neuroatypiques à trouver un équilibre émotionnel et vivre une parentalité apaisée sans violences éducatives ordinaires (VEO), grâce à un programme sur-mesure axé sur la régulation émotionnelle.
Je suis l’heureuse maman de deux garçons de 12 et 5 ans, et l’aîné est TDAH et TSA.

Passionnée par la psychologie, l’éducation et le développement de l’enfant depuis de nombreuses années, j’ai validé une année en formation d’éducatrice spécialisée que j’ai dû stopper pour des raisons médicales. J’ai finalement moi-même été diagnostiquée TDAH/HP et, grâce à un travail profond sur moi-même, une thérapie brève, des lectures, des rencontres et des recherches enrichissantes en lien avec le neuroatypisme, j’ai retrouvé un apaisement avec moi-même et dans la relation avec mes enfants.
Je me suis ensuite formée au sein de l’Institut ARE
® (« Accompagnement Respectueux des Enfants », créé par Maja Mijailovic), qui a été un véritable déclic pour moi et m’a permis de perfectionner mon expertise ! J’ai également été formée à l’EFPP (E-Faculté de Psychologie et de Psychanalyse) en suivant la formation certifiante de Coach Psycho-Emotionnel. J’ai bien l’intention d’améliorer encore ma pratique en l’enrichissant continuellement  au travers d’expériences diverses (ateliers, formations, stages), de lectures et de rencontres avec des professionnels qui ont une approche respectueuse de l’enfant…

J’aide aujourd’hui les mamans dépassées par leur impulsivité et se sentent accablées par le dogme de l’éducation bienveillante/positive. Je veille à les éloigner des méthodes « toutes faites » en trouvant ce qui correspond aux besoins réels de leur enfant et les aide à rééquilibrer leurs émotions. J’ai vraiment à coeur de leur permettre de s’épanouir dans leur parentalité, les aider à mieux comprendre et accompagner leurs enfants sans violence ni rapport de force, tout en prenant en compte l’hypersensibilité et le neuroatypisme (de leur enfant et/ou d’elles-mêmes).

Vous hésitez ? J'offre la première consultation !
45 minutes de consultation téléphonique (avec ou sans visio) sans aucun engagement,
afin de faire le point ensemble et voir si mon accompagnement pourrait vous correspondre ! Vous repartirez de toute façon avec des pistes pour résoudre vos problématiques actuelles !